La révolution des plateformes: anticiper les tendances du marketing numérique !

par Sonya Bacon
03.05.2024

En matière de communication marketing, une vérité persiste : le changement est la seule constante. Rien ne se perd, rien ne se crée... Tout évolue perpétuellement, répétant souvent des schémas familiers.

Actuellement, nous assistons à une réorientation majeure dans les plateformes numériques, alimentée par les tendances observées en ce début d'année. Deux phénomènes dominent : la consolidation et le désengagement des réseaux sociaux et la montée en puissance de l'omnicanalité dans les stratégies de communication. Ces évolutions deviendront essentielles pour les annonceurs dans les mois et années à venir.

Consolidation des réseaux sociaux : des faits et des chiffres

Selon Gartner, seulement 20% des individus partagent encore des moments sur Facebook en 2024. Quand avez-vous partagé pour la dernière fois un événement majeur sur les réseaux sociaux ? Plusieurs facteurs expliquent ce déclin : une baisse de la qualité perçue, la prolifération de la désinformation, la présence d'utilisateurs toxiques, et un désengagement général des usagers. De plus, de plus en plus de personnes privilégient désormais le contact humain authentique. Il était temps...

Cette tendance à la désillusion est globale, comme le souligne le dernier rapport de Forrester, qui démontre une détérioration de la crédibilité et de la réputation des réseaux sociaux à travers le monde.

Malgré cela, on continue d'entendre des affirmations selon lesquelles les jeunes s'informent principalement via les réseaux sociaux. Mais s'informent-ils réellement, ou utilisent-ils simplement ces plateformes pour se divertir ou passer le temps ?

Il est évident que les jeunes sont moins actifs sur les réseaux sociaux et se tournent plutôt vers des plateformes axées sur la messagerie et les vidéos. Cependant, ils consomment toujours une multitude de contenus, faisant d'eux la génération la plus diversifiée en matière de consommation médias.

Cette tendance entraînera une diminution significative des publications organiques pour les entreprises. Cela signifie-t-il la fin des réseaux sociaux ? Non, mais plutôt la fin de la dépendance exclusive à leur égard et que le rôle des réseaux sociaux deviendra plus un support au service à la clientèle qu’autre chose. Cela met en lumière le risque inhérent à une stratégie centrée uniquement sur les réseaux sociaux, comme en témoigne cet article de novembre dernier, qui expose les difficultés rencontrées par certains entrepreneurs québécois.

Misez d’abord sur votre marque et sur vos canaux

Dans nos échanges avec nos clients, certains se sont interrogés sur la manière de contrer la loi 25 sur la protection des données. Pourquoi chercher à contrer ? Pourquoi ne pas plutôt investir dans sa propre marque, ses propres canaux et ses propres bases de données, afin de construire une communauté solide plutôt que de s'appuyer sur des données tierces ?

C'est pourquoi il est impératif de développer une stratégie de communication omnicanale, permettant de suivre et d'analyser les interactions et les préférences des clients sur tous les canaux. En utilisant une variété de canaux, les entreprises peuvent obtenir une compréhension plus profonde de leurs clients et de leurs besoins, ce qui peut ensuite être utilisé pour améliorer les campagnes marketing, personnaliser l'expérience client et prendre des décisions éclairées.

N'oubliez pas l'aspect "live" en direct, en face à face, en réel. L'expérience physique doit prendre une place de plus en plus importante pour établir un lien avec la marque et offrir des expériences mémorables. C'est pourquoi les marques se tournent de plus en plus vers le marketing expérientiel, mettant l'accent sur la création d'expériences uniques pour approfondir les relations avec les clients et favoriser la fidélité.